Acheter un kneeboard

Top 5 des meilleures planches de kneeboard

Si vous êtes un féru des sports nautiques, le kneeboard est un sport de glisse dont vous avez déjà certainement entendu parler. Activité pratiquée par traction, la pratique du kneeboard et le choix de son équipement tient compte de certains critères qui méritent d’être connus. Apprenez-en davantage sur le kneeboard à travers ce guide d’achat.

Qu'est-ce qu'un kneeboard ?

D’origine anglaise, le mot Kneeboard signifie planche à genoux. Autrement dit le knee board désigne la pratique de la planche à genoux ou la planche qui sert à effectuer ce sport. C’est une activité sportive de glisse au cours de laquelle le pratiquant se tient à genoux sur une planche conçue à cet effet et est entraîné vers l’avant par des câbles.

Indiqué pour tous les âges, son apprentissage mérite d’être effectué, car, comme tout sport, il n’est pas exempt de danger. Le Kneeboard est de plus en plus pratiqué en raison du niveau de risque limité qu’il présente puisque le sportif n’a pas véritablement d’efforts à déployer.
Le kneeboard est une alternative à d’autres sports nautiques à sensation, comme par exemple la bouée tractée.

Il n’est pas rare de se retrouver deux personnes sur une même planche lors de la pratique de ce sport d’autant plus que ces dernières sont conçues pour supporter des charges considérables. Les planches pour la pratique du Kneeboard ont généralement des tailles qui oscillent 1m50 et 2m de long et sont équipées de mousse en caoutchouc afin de réduire l’impact lors d’un choc.

Lors de la pratique du kneeboard, on note une réduction notable des risques de perte d’équilibre. De plus, les pratiquants sont équipés de combinaisons et de laisse qui leur donnent la capacité de gérer les départs brusques et les chutes. Plusieurs figures peuvent être exécutées par les pratiquants et on retrouve entre autres :

  • Le 180 : figure au cours de laquelle le pratiquant fait dos au bateau qui le tracte,
  • Le 360 : figure au cours de laquelle le pratiquant effectue un cercle complet tout en étant sur la planche ;
  • Les figures exécutées en l’air (backflip et frontflip)

Les meilleures planches de kneeboard

2
Design4Pilots - Planchette de vol "Piccolo Profi" A6, noir

Design4Pilots - Planchette de vol "Piccolo Profi" A6, noir

Amazon Amazon Prime
24.99
Meilleure offre
3
ASA-vFR kneeboard kniebrett pilotekniebrett

ASA-vFR kneeboard kniebrett pilotekniebrett

Amazon Amazon Prime
29.99
Meilleure offre
4
FlyGA Kneeboard de pilote d'aviation – Design en tissu durable – Compatible avec les journaux A5, avec espace de rangement

FlyGA Kneeboard de pilote d'aviation – Design en tissu durable – Compatible avec les journaux A5, avec espace de rangement

Amazon Amazon Prime
45.97
Meilleure offre
5
Promo -11%
Forceprotector Gear LLC FPG Kneeboard

Forceprotector Gear LLC FPG Kneeboard

Amazon Amazon Prime
83.45 94.20
Meilleure offre

Découvrir d'autres accessoires de bateau

Comment faire du Kneeboard ?

Comme c’est le cas pour toute activité sportive, la pratique du Kneeboard surfing n’est pas dénuée de règles. Pour ceux qui débutent ce sport aquatique, la principale inquiétude est de pouvoir se tenir debout sur la planche. Une fois les bases maîtrisées, la pratique du kneeboard surf devient un simple jeu.

La position de départ

Avant de se lancer avec son kneeboard, le pratiquant devra adopter une certaine position afin de ne pas effectuer un mauvais lancement. Pour ce faire ces préalables sont requis :

  1. Se mettre à genoux sur les mousses du kneeboard en positionnant ses coudes sur l’avant de la planche. Les modèles de qualité disposent d’une mousse assez épaisse pour amoindrir les chocs.
  2. Garder la tête positionnée vers l’avant et regarder devant soi. Cela est primordial puisque tout se passe devant vous et les regards en arrière ne seraient pas là pour regarder la distance parcourue.
  3. Lorsque le câble se raidit, le sportif se doit de rester tranquille sans chercher à positionner la planche puisque le câble se chargera de le faire.

Pratique du Kneeboard

Une fois le bateau lancé et la planche en mouvement, le pratiquant devra se conformer à certaines règles afin de ne pas finir dans le décor.

  1. La principale règle est d’éviter au maximum les mouvements et de tenir son palonnier dans une position basse tout en gardant l’équilibre. 
  2. Une fois la position et la vitesse de traction idéale trouvées, le sportif peut petit à petit se redresser et se mettre sur ses genoux.

Comment tourner avec le Kneeboard ?

Les règles de base de la pratique du Kneeboard étant connues, place aux techniques pour changer de direction.

  1. Changer de direction avec sa planche de Kneeboard n’est pas une chose bien compliquée. Pour un déplacement vers la droite, le sportif devra positionner son palonnier sur le côté gauche de sa hanche et l’inverse s’il désire tourner vers sa gauche. Tout en positionnant le palonnier, diriger son corps dans la direction qu’on souhaite prendre.  Le virage pourra ainsi être effectué.
  2. Il est impératif de garder sa tête positionnée dans la direction dans laquelle on souhaite virer.
  3. Pour gagner en vitesse, le sportif devra exercer une pression du genou sur le bord de la planche équivalent à la direction dans laquelle est effectué le virage.
  4. Une fois le virage effectué, remettre sa planche dans sa posture du départ en la mettant à plat.
Lire aussi :   Top 5 des meilleures bouées tractées pour bateau

Comment choisir son kneeboard ?

Afin de pratiquer le kneeboard dans de bonnes conditions, le choix d’une planche qui cadre avec niveau, profil et budget apparaît comme une exigence. Pour cette raison, la maîtrise des critères de choix du kneeboard est nécessaire. 

Le type de planche

On retrouve d’une manière générale deux types de planches de kneeboard sur le marché et ces dernières se différencient les unes des autres par leur aspect. Également, les planches de kneeboard se distinguent par le type de pratique auquel elles sont destinées. On retrouve ainsi :

  • La trickboard :  ce type de planche est dépourvu d’ailerons et a un aspect plus courbé. Il est par contre équipé de rails ayant une épaisseur considérable.
  • La planche à slalom :  c’est un type de planche allure fine qui dispose à la fois d’ailerons et de rails.  Destiné à ceux qui aiment la vitesse, il est équipé de rails et d’ailerons assez fins pour glisser en douceur.

Le sportif a donc la liberté d’opter soit pour une planche qui requiert de la maîtrise ou une planche pour aller plus vite. Pour effectuer votre choix, il est recommandé de tester les deux planches afin de déterminer celle qui convient le mieux à votre pratique et à la sensation recherchée.

La sangle du kneeboard

C’est un élément qui est étroitement lié à votre confort, pour cette raison, elle devra être choisie avec soin.  La matière ayant servi à sa confection doit être de qualité et protéger votre peau des éraflures lorsqu’il y a des frottements. L’idéal serait d’opter pour une sangle capitonnée qui protégera les jambes des blessures.

Le confort de la planche

L’aisance procurée par le kneeboard est tout aussi déterminante dans son choix. Il est donc important de veiller à ce que la planche soit équipée d’un emplacement en mousse pour la pose des genoux. Il serait difficile de tenir longtemps en position à genoux sur une planche dépourvue de mousse puisque cela deviendra douloureux au bout d’un certain temps.

L’emplacement de mousse devra être aussi en adéquation avec la taille de votre genou pour éviter l’incommodité.

L’aspect du câble

Le câble employé pour la pratique du kneeboard diffère de celui employé dans d’autres disciplines nautiques. Ce dernier est beau, plus résistant, a un aspect tressé et doit avoir une certaine longueur. La longueur recommandée pour le câble tressé est de 14 mètres et son poids négligeable en raison de sa légèreté.

Lire aussi :   Top 5 des meilleures éoliennes pour bateau

Le sac de transport

Certains modèles de kneeboard sont commercialisés avec une housse afin de faciliter leur transport. Cela a l’avantage de dispenser l’utilisateur des tracasseries liées à la recherche d’un sac suffisamment grand pour leur équipement. Optez pour un modèle de housse disposant de bras pour faciliter la manutention.

Les autres équipements

Le port d’une combinaison de sauvetage est une obligation, quel que soit votre niveau d’expertise. Pour des pratiquants autonomes, il est exigé que ces derniers disposent de l’équipement adéquat pour une pratique sécurisée du sport. Vous pourrez par exemple pour des modèles de kneeboard qui offrent des packs complets lors de l’achat.  

Quel bateau pour faire du kneeboard ?

La pratique du kneeboard requiert l’utilisation d’un bateau en mesure d’atteindre certaines vitesses. La vitesse minimale est estimée à 30 km/h et plus votre poids sera léger moins le bateau aura de difficultés à avancer.

Outre ce critère, les vagues produites par le bateau lors de son déplacement sont également à prendre pour la réussite de la pratique du kneeboard. On estime que ces vagues peuvent atteindre une taille de 30 à 40 cm pour permettre la réalisation de figures. 

Dans le cas où ces conditions ne sont pas réunies, le sportif aura la sensation de glisser sur l’eau, mais n’y éprouvera aucun plaisir. Des estimations révèlent qu’il faut une vitesse avoisinant les 32 km/h pour tracter une personne d’un poids oscillant autour de 45 kg.

Pour une personne dont le poids est plus réduit, le bateau devra adapter une vitesse moindre au risque de faire tomber le pratiquant. Ce dernier pourra augmenter sa vitesse lorsqu’il se sentira plus à l’aise avec la planche. 

Il convient donc d’utiliser un bateau à moteur suffisamment puissant pour tracter une personne en kneeboard, bien souvent les petits bateaux gonflables à moteur ne sont pas suffisant pour une telle activité.

Le kneeboard est un sport nautique qui a une pratique facile. Il requiert néanmoins, le respect de certaines règles et normes sécuritaires. La position à genoux étant celle employée ici, cela facilite le contrôle de la planche.

Le choix de la planche de kneeboard est tout aussi soumis à la prise en compte de certaines règles dont le suivi garantit l’achat d’un équipement de qualité. Le port du gilet de sauvetage quant à lui est une obligation pour tout pratiquant, quel que soit son degré d’expertise. 

Le Kneeboard une activité nautique à sensation forte

Laisser un commentaire