Comment construire une piscine naturelle ?

Piscine naturelle – Une piscine biologique dans votre jardin

Si vous êtes un féru des bains en pleine nature, opter pour la construction d’une piscine naturelle dans votre jardin est une chose à laquelle vous avez certainement dû penser. Naturelle et sans produits chimiques, ce type de bassin de baignade présente de nombreux avantages. 

Alternative à la piscine chimique autrefois connue, la mise en place d’une piscine naturelle répond à certaines exigences qui méritent d’être connues.

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ou biologique ?

Connue également sous l’appellation de bassin de baignade écologique ou encore étang de baignade, la piscine naturelle est une catégorie de bassin dont le fonctionnement est le même que celui des cours d’eau naturels.

C’est un bassin qui suit le principe de lagunage et qui est divisé en trois parties :

  • La zone de baignade :  c’est la partie de la piscine qui est réservée à la natation et à la baignade ;
  • La zone d’épuration : elle sert à la purification de la piscine afin de garantir une baignade saine dans la zone précédente ;
  • La zone de régénération : à renouveler l’oxygène dans le bassin et à garder l’écosystème en place.

Grâce à l’écosystème créé par ces diverses zones, la piscine naturelle ne requiert aucun traitement comme c’est le cas pour les piscines traditionnelles. Idéale pour les amoureux de la nature, elle leur donnera le sentiment de prendre leur bain dans un cours d’eau. 

L’eau dans la piscine biologique passe par les trois zones afin de garder sa pureté. Il est parfois nécessaire d’utiliser une pompe pour déclencher le mouvement de l’eau au sein du bassin, mais cela s’effectue naturellement par la suite en raison de la position de certaines zones. Le mouvement de l’eau s’exécute selon une certaine fréquence afin de garder l’eau pure.

La construction d’une piscine peut s’effectuer par soi-même, mais il est tout de recommander de recourir aux services d’un expert du domaine pour les questions qui relèvent du domaine technique. Une piscine naturelle qui n’est pas construite selon les normes en vigueur ne serait qu’un gaspillage de fonds puisqu’il faut un investissement colossal pour la construire.

Lire aussi :   Top 5 des meilleures douches solaires pour piscine

Les avantages d’une piscine naturelle ?

En comparaison à la piscine traditionnelle, la piscine naturelle présente de nombreux avantages pour les utilisateurs. Au nombre de ses avantages, nous retrouvons :

  • La capacité de profiter d’une eau assainie sans avoir à recourir aux produits chimiques ;

 

  • Se baigner dans un bassin dont l’eau n’agresse pas peau des nageurs et qui est en harmonie avec la nature ;

 

  • C’est un type de bassin qui se marie parfaitement avec la nature et qui change entièrement le décor de l’endroit où il est installé ;

 

  • Son entretien revient moins cher et ne nécessite pas de grandes aptitudes ;

 

  • Un bassin qui garde sa beauté, quelle que soit la période de l’année ;

 

  • Elle n’est pas sujette aux impositions contrairement au modèle traditionnel ;

 

  •  L’absence de certaines contraintes sécuritaires.

Comment entretenir une piscine naturelle ?

Bien que les plantes présentes dans la zone d’épuration assainissent l’eau de la piscine naturelle, l’entretien de l’étang de baignade reste une nécessité, car cela ne suffit pas. Les parois et le fond de la piscine se doivent d’être régulièrement nettoyés, car un étang qui n’est débarrassé des impuretés favorise l’installation des algues et d’autres organismes nuisibles.

Pour cette raison, les propriétaires de piscine biologique ont l’obligation de mettre en place un calendrier de nettoyage. Ils peuvent décider d’un jour de la semaine quand il s’agit de la pleine saison et d’un jour dans le mois quand il s’agit des autres saisons. Les feuilles mortes et les déchets divers devront être retirés, car leur décomposition altérera la qualité de l’eau.

Pour l’entretien des parois et du fond de la piscine, il est recommandé d’opter pour un robot de piscine naturelle. Ce dernier est conçu pour garantir un nettoyage rapide et sans effort. Divers modèles sont disponibles dans le commerce et leur choix suit également des règles.

Que peut-on trouver dans une piscine naturelle ?

 

Comment construire une piscine naturelle ?

Pour garder l’eau de la piscine biologique pure, les constructeurs ont recours à de nombreux éléments qu’il convient de connaître si vous aviez pour projet d’en construire une dans votre jardin. Les plantes et les éléments de la faune devront être choisis avec attention, car une mauvaise zone de lagunage engendrera un mauvais système d’épuration et donnera tout simplement un bassin avec une eau de mauvaise qualité.

Lire aussi :   Top 5 des meilleurs filet de protection pour piscine

L’installation de la faune a lieu de manière progressive et c’est pour cette raison qu’il est conseillé de se faire assister par un spécialiste. Ces derniers connaissent les éléments à insérer dans l’écosystème, le comment le pourquoi.  Parmi les éléments constitutifs de la faune de la piscine biologique, on pourrait retrouver : 

Les plantes

 Elles constituent les premiers éléments de l’écosystème. Elles ont une fonction d’épuration et d’oxygénation de la piscine naturelle. La présence des plantes permet la survie et la multiplication des bactéries essentielles pour une bonne filtration de l’eau. Les végétaux sont choisis de manière à ce que leur développement n’encombre pas le plan d’eau.

Les grenouilles 

Comme c’est le cas avec les étangs et dans les cours d’eau, les grenouilles jouent toutes aussi un rôle épurateur de l’eau du bassin. Outre cette fonction, ces animaux apportent une touche artistique à la piscine biologique au sein de votre jardin.

Leur rôle est important dans la mesure où ils débarrassent la piscine d’insectes et d’organismes pouvant affecter l’équilibre de l’écosystème. De plus, leur présence est une preuve que le biotope mis en place fonctionne comme il faut.  Les grenouilles ne se retrouveront pas dans le bassin de baignade puisque ces derniers sont généralement occupés à chasser les insectes et s’éloignent très vite lorsqu’ils entendent un bruit en approche.

Les crustacés

Elles regroupent les crevettes, les daphnies et divers autres petits animaux d’eau douce. Les daphnies sont des crustacés qui contribuent à la régulation du niveau de nitrate dans l’eau et à son assainissement. 

En dehors de ces rôles mentionnés précédemment, ces animaux assurent également une fonction qui n’est pas des moindres : le brassage de l’oxygène dans l’eau et la régulation de sa salinité.

Les insectes

Bien que cela soit surprenant, les insectes ont également leur place dans la construction de l’écosystème de la piscine. Certains parmi eux pourront éloigner les moustiques tandis que d’autres auront uniquement un rôle esthétique.

Les moustiques ne sont pas bienvenus dans la création de l’écosystème, car ces derniers pourraient se multiplier dans l’environnement et attirer d’autres organismes tout aussi nuisibles. Pour les éloigner, l’eau du bassin devra fréquemment être débarrassée des déchets et des feuilles mortes.

Les bactéries 

Ces derniers s’installent au niveau des racines des végétaux présents dans la piscine.  Elles ont pour mission de convertir les déchets présents dans le milieu en nutriments exploitables par les végétaux. Dans le cas où on observe une variation notoire de la température de l’eau ou de sa qualité, on comprend qu’il y a un mauvais fonctionnement des bactéries.

Lire aussi :   Comment choisir un escalier pour piscine hors sol ?

Il est dans ce cas recommandé d’installer du gravier ou des billes d’argile afin de permettre aux bactéries de s’installer et de jouer leur rôle de biodégradation. 

Quel est le prix d’une piscine naturelle ?

Les éléments constitutifs de la piscine naturelle étant connus, il est tout aussi utile de connaitre les coûts que de tels travaux engendreront. La construction d’une piscine naturelle peut représenter une dépense considérable, mais les fonds engagés par la suite pour son entretien sont moindres comparés à ceux d’une piscine traditionnelle.

De nombreux éléments influent sur le prix d’une piscine naturelle et on estime le coût moyen de la piscine biologique à 35 500 euros avec une marge de prix oscillant entre 26 000 et 60 000 euros tous frais compris.

Les composants et les dimensions de la piscine sont les éléments notoires qui affectent le prix de la réalisation d’une piscine biologique. Il demeure tout de même nécessaire d’étudier d’autres éléments afin tailler son budget, il s’agit de : 

  • Des composants de l’écosystème à mettre en place ;
  • Le style, mais également de la forme de la piscine ;
  • Les équipements techniques ;
  • L’aisance de la baignade ;
  • Le style de la berge et les finitions de la piscine.

En ce qui concerne la main-d’œuvre pour la construction de la piscine par des spécialistes, les coûts demeurent tout aussi variables. On estime que le coût de la construction du bassin à lui tout seul peut avoisiner les 20 000 euros.  Les accessoires quant à eux, peuvent coûter jusqu’à 1500 euros. Les coûts de terrassement et la mise en place de l’écosystème sont respectivement estimés à 10 euros par mètre cube et 20 euros par mètre carré.

 La construction de la piscine naturelle ou biologique donne la possibilité aux propriétaires de reproduire l’environnement d’un étang de baignade au sein de leur domicile. Sa mise en place nécessite un budget conséquent et son entretien, par contre, s’avère plus simple et moins onéreux. La piscine naturelle ou biologique est une solution idéale pour ceux qui craignent pour leur peau et qui préfèrent les bassins naturels.

Laisser un commentaire